« Magnifiquement situé dans l’un des coins les plus secrets et sauvages de la région, le campement ravira ceux qui se sentent une âme de Robinson. »(www.au-senegal.com)
« Le Campement de l’Île d’Egueye est un endroit idéal pour profiter de la nature et se reposer, l’île étant inhabitée. » (www.senegal-online.com)

« – Un zeste de rêve … –
L’île d’Egueye, lieu paisible au coeur de la mangrove, est à 20 minutes de pirogue de la nationale qui relie Ziguinchor à Cap Skirring. Probablement un des rares endroits de Casamance qui héberge l’Onoré à huppe blanche. Le profond silence de la nuit y est interrompu par les feulements de la Hyène tachetée. Au petit matin, avec un peu de chance, vous pouvez y croiser un Guib harnaché ou un Serval. Si vous passez dans le coin, je vous conseille d’y faire une pause avant que l’endroit ne soit rattrapé par la fureur de notre époque. » ( Association ornithologique APALIS, lettre n°4)

Un havre de paix dans un environnement de mangrove très préservé, à 20 minutes de pirogue du petit village de Diakène Ouoloff.

DSC_0391arrivéeW

AbdouNdiayeW

Depuis 1990, Abdou accueille ses hôtes sur l’Île d’Egueye, à la tête de la petite équipe de villageois de Diakène Ouoloff. Tous vous feront découvrir et apprécier ce petit coin de paradis.


Contacter Abdou Ndiaye : (+221) 77 544 80 80 (+WhatsApp)

Contact téléphonique en France: +33 6 84 49 08 46  (+WhatsApp)

Mail : abdouegueye@gmail.com

Un hébergement dans des cases traditionnelles, un restaurant et un bar équipé de la wifi.

embarcadère1

     

6 bonnes raisons de « pousser » jusque-là :

1. A la fois facile à rejoindre

depuis Cap Skirring , Oussouye ou Carabane, l’Île d’Egueye est à l’écart, dans l’écrin de son insularité (coordonnées géo: 12°28’04,21 » N / 16°38’54,14 » O)

Carte casamancePP3

carte-rapprochéePhoto

2. Son environnement

de marais maritime tropical, la mangrove, est un des mieux préservés de Basse-Casamance.

DSC_0053

3. L’éloge de la lenteur :

une fois sur l’île d’Egueye, le temps ralenti, c’est celui du chant des passereaux, du vol des aigrettes et des hérons dans le coucher du soleil, celui du plaisir de l’instant présent.

DSC_0779-aigrette-nuit_modifié-1    

4. Après la sieste ou la lecture,

c’est le temps de la balade en pirogue, de la marche dans les rizières, de la sortie en kayak ou du retour en VTT.

5. Au restaurant qui surplombe le bolong :

huîtres de palétuviers grillées à la braise et tous les poissons ramenés par les pêcheurs locaux accompagnés de légumes des potagers de Diakène Ouoloff.

Omar

Epervier1W

6. Le silence de la nuit

n’est troublé que par un vanneau ou un courlis qui donne l’alerte, parfois par le chant d’une chouette ou d’un hibou.

DSC_0129-2

CoucherSoleil2W

icône facebook http://www.facebook.com/campement.ile.egueye